Kalipi
Le chocolat
Le chocolat
Posted on by Thierry de Nutrielse

Qu’il soit noir, blanc, au lait, aux noisettes, aux amandes, qu’il se présente en plaquette, en poudre, en bouchées, du plus sucré au plus amer, le chocolat tient une place toute particulière dans notre cuisine … et dans notre culture. Il a ses admirateurs les plus fervents qui lui vouent un véritable culte et ses ennemis farouches qui le fuient de peur de grossir !

Le chocolat est produit à partir de la fève de cacao qui sera transformée après maintes étapes en pâte de cacao. Si on extrait de cette pâte de cacao la matière grasse appelée le beurre de cacao, on obtient un « tourteau » qui réduit en poudre formera le cacao en poudre que vous dégustez au petit déjeuner. Il contient au moins 20% de matière grasse.

Si on conserve la pâte de cacao sans la dégraisser et qu’on y ajoute du sucre éventuellement du lait et des épices telles que la vanille, on obtient du chocolat. Si certains l’ont paré de toutes les vertus (antidépresseur, aphrodisiaque) pour la plupart d’entre nous le chocolat est un plaisir teinté de culpabilité tant nous craignons pour notre poids. Mais qu’en est-il réellement ?

Tout d’abord sachez que le chocolat noir et le chocolat au lait apportent quasiment le même nombre de calories (555 Kcal pour 100 grammes) : le chocolat noir est plus pauvre en sucre mais plus riche en matière grasse alors que c’est l’inverse pour le chocolat au lait. Il n’y a donc aucune raison de manger du chocolat noir si vous préférez celui au lait !
Le chocolat blanc qui en réalité n’est pas vraiment du chocolat puisqu’il ne contient pas de pâte de cacao mais seulement du beurre de cacao, apporte à peu près autant de calories que le chocolat noir ou au lait.
En revanche attention aux pâtes à tartiner. Elles sont l’équivalent du beurre saupoudré de cacao en poudre que nos grand-mères nous proposaient pour le goûter. Il convient donc d’en faire un usage très modéré, éventuellement en couche très fine sur une tartine mais jamais à la petite cuillère directement dans le pot ! De plus les matières grasses contenues dans ces pâtes à tartiner sont souvent riches en acides gras saturés, néfastes pour la santé.

Si vous souhaitez perdre du poids et que vous aimez le chocolat, ne le supprimez pas totalement de votre alimentation : vous n’en n’auriez que plus envie !
En effet un aliment « diabolisé » n’en devient que plus désirable. Mieux vaut vous autoriser un ou deux carrés de chocolat par jour, que vous savourerez en vous concentrant sur le plaisir qu’il vous apporte, sur sa texture, sur sa consistance, comme au cours d’une dégustation. Mangez-le comme un cadeau que vous vous offrez, sans culpabilité, et il ne vous fera pas grossir. Au contraire si vous vous privez de ce plaisir l’envie va monter, monter… jusqu’au moment où ne pouvant plus résister vous attaquerez la plaquette et il y a fort à parier que non seulement vous ne pourrez pas vous arrêter à deux carrés, mais en plus vous les engloutirez sans plaisir, dans une grande culpabilité.

Donc redonnez au chocolat son statut de produit de luxe, comme dans les siècles passés, et consommez-le comme tel : en petite quantité avec plaisir et recueillement !

Réf. : Savoir manger édition 2006/2007 Dr Cohen et Serog - Ed Flammarion