Kalipi
Le lait
Le lait
Posted on by Thierry de Nutrielse

Le lait est le premier aliment que nous connaissons : d’abord le lait maternel, puis en grandissant, le lait de vache.
Après avoir durant de très nombreuses décennies été l’aliment santé de référence, le lait est aujourd’hui remis en question et on l’accuse d’être à l’origine de nombreuses pathologies. L’avantage nutritionnel principal du lait est sa richesse en calcium. La Société Française de Pédiatrie le rappelle avec virulence : chez les enfants, il représente la principale source de calcium et les substituts de lait (qui sont en réalité des jus végétaux) n’assurent pas cet apport indispensable au développement et au renouvellement de nos os.
Par ailleurs, le lait est une source de protéines, mais aussi de sélénium et de zinc qui sont de puissants anti-oxydants. Il contient également du tryptophane, acide aminé aux vertus soporifiques ; et oui voilà d’où vient la tradition du verre de lait chaud avant le coucher !
A partir du lait sont fabriqués de nombreux dérivés qui participent eux aussi à assurer nos apports en calcium : le beurre, les fromages, les yaourts et autres desserts lactés.
Les quantités de produits laitiers conseillées afin de couvrir nos besoins sont de trois produits laitiers par jour en moyenne, quatre chez les enfants, les adolescents, les femmes enceintes et les personnes âgées.
Afin de ne pas augmenter vos apports en matières grasses, vous pouvez répartir votre consommation de la façon suivante : un bol de lait le matin, une portion de fromage à midi et un yaourt le soir. Pour ceux qui ont besoin d’une quatrième prise, un fromage blanc à 16 heures fera parfaitement l’affaire.

Pourtant, s’il parait totalement absurde de supprimer le lait et les produits laitiers chez tout le monde, force est de reconnaître que certaines personnes sont mieux lorsqu’elles le font. Il s’agit des intolérants au lactose. Le lactose est le sucre contenu dans le lait. Certaines personnes manquent ou n’ont pas assez de lactase, l’enzyme qui permet la digestion du lactose : la consommation de lait entraîne alors des troubles digestifs divers (ballonnements, flatulences, douleurs, diarrhées etc..).
Parfois, seul le lait pur et cru n’est pas toléré alors que les plats à base de lait cuit le sont parfaitement (gâteaux, sauce béchamel, crêpes, etc…), ainsi que le fromage et les yaourts, pauvres en lactose. Il existe bien entendu un test réalisable en milieu hospitalier pour évaluer votre tolérance au lactose, mais il y a plus simple : si vous souffrez de troubles digestifs que vous pensez liés à votre consommation de lait, supprimez les produits laitiers pendant une quinzaine de jours et voyez si vous vous sentez mieux. Si c’est le cas, vous allez devoir rechercher d’autres sources de calcium afin de maintenir des apports corrects. Pour cela, n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin.

Références :

  • Dr Bourre jean-Marie : le lait, vrais et faux dangers. Odile Jacob, 2010
  • Pratiques en Nutrition n°22 : avril-juin 2010
  • Comité de nutrition de la Société française de Pédiatrie : archives de pédiatrie 2008